5 astuces SEO rapides pour booster ton trafic | 2018
Mai 07

5 astuces SEO rapides pour booster ton trafic

Note de Virginie : Cet article a été rédigé par Docteur SEO. Le Docteur est un passionné de l’informatique et de la SEO en particulier. Il veut faciliter au plus grand nombre, l’accès à cet art obscur. Il te propose 5 techniques pour que tes articles WordPress atterrissent en première page Google sur son site.

Le SEO c'est du chinois pour toi ? Docteur SEO te livre dans cet article 5 astuces rapide qui vont booster ton trafic.

La SEO ou le SEO ? Telle est la question qui n’a aucune importance.

Aujourd’hui, nous allons voir “ 5 Astuces Simples Qui te Permettront de Monter ton Trafic”. Alors ici,  pas de mots compliqués, deux notions obscures.

La  SEO est très simple à comprendre. Il existe des astuces concrètes que  tu peux appliquer dès maintenant pour augmenter ton trafic. Mais avant de te livrer ses codes de triche, il faut que tu comprennes le principe même du référencement.

 

Un moteur de recherche,  c’est avant tout un business model basé sur la publicité. Les visiteurs sont les clients,  et le client doit être satisfait. De ce fait, un moteur de recherche doit répondre de façon concrète au besoin de son client parce que s’il échoue,  le client ne sera pas satisfait et ira voir un autre moteur de recherche. On l’oublie souvent, mais la vie d’un moteur de recherche ne tient littéralement, qu’à un seul clic. Partant de ce fait, nous, les  les blogueurs et autres entrepreneurs, on doit être la meilleure réponse, on doit fournir le meilleur contenu. On n’est pas très différent d’un moteur de recherche. On doit satisfaire nos visiteurs pour plus tard, les transformer en client.

Donc, tous nos efforts doivent se concentrer  sur le contenu. Notre contenu doit être complet,  répondre de façon concrète à une problématique donnée. On doit comprendre nos visiteurs, on doit comprendre leurs besoins,  leurs frustrations et répondre de façon concrète à leurs attentes.

 

Comprend ce fait, et le référencement n’aura plus aucun secret.  

Passons maintenant aux astuces.

 

Google analytics et Google console Search :

ces deux outils totalement gratuit, offert par le géant américain, vont te permettre d’avoir des statistiques pour affiner ta stratégie. Le référencement, c’est beaucoup d’analyses et de rectifications.

 

Google analytics : cette outil va te permettre de connaître le nombre de visiteurs que tu as, le temps qu’il passe sur ton site, si ‘oui’ ou ‘non’ il quitte ton site ou continue à lire,  et si tu le configures bien, tu peux même connaître le taux de conversion : c’est-à-dire le nombre de vente et quelle(s) page(s) te rapportent le plus de vente. C’est d’ailleurs le seul vrai paramètre qu’on va essayer d’optimiser parce que c’est bien beau d’avoir du trafic, mais ça ne sert à rien si derrière, on ne vit pas de son blog.

 

Google analytics

 

Google search console : un outil souvent négligé alors qu’il est vital pour faire établir des stratégies  concrètes. Cet outil va nous permettre de connaître le positionnement de nos pages, le nombre de fois que nos articles ont été aperçu dans le moteur de recherche,  le nombre de clics, et plus important, le ratio entre l’impression et les clics qu’on appelle le CTR. Un outil indispensable qui va nous aider à améliorer et augmenter notre trafic.

 

google search Console

 

 

Les fichiers multimédias :

il s’agit de vidéos, d’images ou encore, d’audios. Ce sont des éléments incontournables pour ton référencement. L’intérêt est triple :

  • le premier intérêt majeur c’est de faire rester ton visiteur le plus longtemps. On le sait, plus longtemps le lecteur reste sur ton article, mieux c’est pour ton référencement. On appelle ça “une durée de session”. Plus la durée est grande, plus ton signal est fort. Cela indique au moteur de recherche que ton article est pertinent.
  • le deuxième intérêt non négligeable, c’est d’être référencé sur les images et les vidéos.  Ca à l’air de rien, mais ton image qui apparaît en premier dans “Google Images” peut t’apporter du trafic, pareil si ta vidéo sur Youtube est première. Cela va donc renforcer ta présence et ta notoriété sur plusieurs canaux.  
  • le dernier intérêt, et non le moindre, les internautes peuvent partager tes images et donc faire ce qu’on appelle un “backlink” :  un lien entrant vers ton site. C’est une bonne indication de ta pertinence et de ton autorité.

 

La thématique :

on arrive de plus en plus à un Internet précis, une information précise, à du contenu  élaboré, et le choix de la thématique est très important : plus ton blog est précis sur un thème, plus  tu as de chance d’être en première page, on parle de “site de niche”. J’aime plutôt parler d’un site spécialisé. Je conseille toujours aux débutants, de se focaliser sur un thème, de faire tous les articles possible autour de ce thème. Puis d’évoluer et proposer des thèmes qui s’y rapprochent.

Quand les moteurs de recherche visitent ton site, ils sont capables de comprendre le sujet et la thématique. Si ton thème est bien construit avec une sujet cohérent et un contenu de qualité, tu auras aucun mal de percer dans ton secteur. Ca prendra du temps, surtout pour les nouveaux sites. Il faut être patient et compter au moins 1 ans avant d’être pris  en compte et considéré par les moteurs de recherche. J’ai construit mon site autour du montage vidéo, j’ai essayé de répondre à toutes les problématiques autour de ce sujet. Et après 3 ans, mes nouveaux articles concernant le montage vidéo, n’ont aucun mal à se positionner en première page, voire même dans le top 3 en moins de trois semaines. Google a compris que je m’étais spécialisé dans ce sujet, et il a tendance à me faire confiance plus rapidement. Pour imager, quand il s’agit de spécialisation particulière, Google tefera plus confiance,  c’est un peu comme aller voir un cardiologue pour des soucis de cœur au lieu de voir un médecin généraliste. C’est même logique ^^

 

L’intention :

je vais te révéler le plus grand secret que j’utilise. En 2018, il ne s’agit plus de mots clés, mais plutôt “d’intention”. Quand tu fais une recherche, tu dois comprendre l’intention première de la personne. Si par exemple, il recherche “pomme de terre”, et que les premiers résultats sont des recettes à base de pommes de terre, alors l’intention c’est de cuisiner et que la pomme de terre n’est qu’un ingrédient. Il est indispensable de comprendre l’intention. Que recherche vraiment ton visiteur ?.  Si tu ne comprends pas l’intention, tu n’arriveras jamais en première page. Il faut répondre aux questionnements de façon complète. Il arrive qu’un sujet possède plusieurs intentions, dans ce cas-là, je te conseille de répondre de manière précise.

Il est plus qu’indispensable de comprendre ce que recherchent les visiteurs pour leur offrir la meilleure réponse possible. Ce n’est plus vraiment une question de mots-clés, mais vraiment d’intention. Il faut comprendre et délivrer ce dont le visiteur a besoin.

Il faut aussi que les moteurs de recherche comprennent de quel sujet il s’agit, alors il faut multiplier les synonymes, élargir le champ lexical et répondre aux sujets de façon profonde.

 

Le CTR :  

le meilleur pour la fin. S’il y a bien un levier majeur qui permet d’avoir du trafic rapidement,  c’est bien le CTR. Comprend le taux de clics par impression. Sous ce nom barbare, se cache un trésor. Le  taux de clics par impression, c’est le ratio entre le nombre de clics et le nombre d’apparitions de ton article dans les moteurs de recherche. Quand une personne fait une recherche, il y a plusieurs résultats qui s’affichent. Quand un article s’affiche, ça compte pour une impression. Si la personne clique sur un article, ça compte pour un clic,  autrement dit, le ratio est de 100 %. Le taux de ratio impact de façon directe ton on référence : plus le taux est élevé, plus le positionnement augmente. Attention ! Si les personnes cliquent sur ton article, mais que ton article n’a aucun rapport avec la recherche, elles vont quitter ton site, la durée de session sera très basse, les moteurs de recherche comprendront très vite que ton article n’est pas relatif. Pire, ils pourront classer cet article comme spam et tu peux même te retrouver à être  désindexer. Autrement dit, au revoir le référencement naturel.

 

Le titre SEO appelé le “title”, le titre de l’article qui apparaît dans les moteurs de recherche et la description sont les deux éléments à optimiser pour augmenter le CTR.

 

C’est très simple : tu vas te connecter dans “Google Search Console”,  tu regardes les impressions les plus élevées sur les 28 derniers jours, puis, tu regardes le CTR le plus bas (en générale, moins de 5 %),  et là, tu trouveras sans doute des pépites. Je les appelle des “articles d’or”. Ce sont des articles qui apparaissent en première page, qui reçoivent beaucoup d’impression, mais quasiment aucun clic.  dans ce cas-là, il faut modifier le titre SEO et la description.

 

Le taux de cliques par impression

 

 

Si tu es sur WordPress, le plugin “Yoast SEO” te permet facilement de modifier. L’idée reste simple, il faut absolument que ton titre appelle au clic. On peut dire un titre attirant, rempli de promesses,  un titre qui invite au clic. La meilleure façon de faire, c’est de comprendre l’intention des visiteurs.

 

 

Le plugin wordpress Yoast

 

 

Je recherche une recette  avec la pomme de terre. Je te dis : “Pomme de terre : les meilleures recettes qui sont méconnues”

 

Il faut trouver le moyen d’attirer ton lecteur. Une fois que ton titre et ta description correspondent à l’intention de ton visiteur, le taux de clics par impression va augmenter. Les moteurs de recherche vont le remarquer et ainsi, augmenter ta position. C’est une technique fatale ! J’ai gagné des centaines de visiteurs grâce au CTR. J’ai simplement changé le titre et la description, les visiteurs ont cliqué de plus en plus, et Google n’a eu autre choix que de me mettre en TOP 3,  et ça fait effet boule de neige : plus on reçoit de clics, plus on augmente en positionnement, plus on est haut, plus on reçoit de clics jusqu’à arriver en première position. Et là, on reçoit au moins, 30 % du trafic. Autrement dit, un raz-de-marée de visite.

 

Ce sont les techniques les plus simples à mettre en place, mais quand il s’agit de référencement, il s’agit souvent de feignantise. La plupart d’entre vous liront cet article, mais appliqueront jamais ces conseils. C’est pour cette raison que 90 % d’entre vous resteront toujours en deuxième page, car malheureusement, même si la SEO n’est pas compliquée à comprendre, mais elle est dur à appliquer,  parce qu’il faut du temps et de la patience. On construit pas un site du jour au lendemain, il faut se projeter dans 2 ans voire même, 3 ans pour avoir des résultats concrets, dominer notre secteur. Et cette patience, ce temps, font défaut à la majorité. La véritable question, ce n’est pas “Comment augmenter son trafic ?”,  “Comment augmenter son revenu ?”,  mais “Comment puis-je être patient,  appliquer mes connaissances?” Le véritable combat se trouve dans l’action.Même si je vous donne les informations essentielles,la majorité s’y appliqueront jamais, ils se contenteront de dire que c’est trop dur. Donc, cessez de  vous plaindre et passez à l’action.

 

Le Docteur vous salue !

Me Suivre

A propos de l'auteur

Le Docteur est un passionné de l’informatique et de la SEO en particulier. Il veut faciliter au plus grand nombre, l’accès à cet art obscur.

  • Sab dit :

    Merci Docteur pour cet article ! J’appliquais déjà pas mal ces conseils mais le fait d’avoir vulgarisé google analytics m’aidera à y voir plus clair afin d’améliorer mon référencement !

    ++

  • >