Comment bien écrire pour le web (même si tu es nulle en rédaction) ? | Entrepreneuse + Blogging | Graphiste
Fév 04

Comment bien écrire pour le web (même si tu es nulle en rédaction) ?

bien_ecrire_pour_le_web

Note de Virginie : Cet article a été rédigé par Jennifer de "le blog du rédacteur".

Tu as des lecteurs, mais ils ne restent pas sur ton site.

Tu as pourtant pensé à tout : design à tomber, slogan d’enfer, bonus gratuits, photos à faire rêver…. Mais à chaque fois que tu regardes tes stats, c’est la même histoire. Tu reçois un uppercut en pleine face.

Inutile de t’apitoyer sur ton sort, la bonne nouvelle, c’est qu’il y a une explication : ton contenu est ennuyeux à mourir.

Et ton lecteur, il n’a pas le temps. Il a tellement mieux à faire sur Internet : Facebook, Youtube, Netflix, Twitter… Pourquoi est-ce qu’il irait se faire du mal à lire tes articles monotones et fades ?

La solution ? Bien écrire pour le web.

Objectif : mettre le feu à tes articles, rendre tes lecteurs fans, convertir un max.

Ne t’inquiète pas, tu n’as pas besoin de devenir rédactrice web pour apprendre à rédiger sur le net. Je te donne ici 5 conseils qui donneront plus de saveur à ton blog.

Pourquoi apprendre à bien écrire pour le web est primordial pour ton business ?

Un certain Bill Gates a dit un jour : « Le contenu est roi ».

Bill Gates les amies, pas le petit blogueur du dimanche. Ça veut dire ce que ça veut dire : pour te démarquer de tes concurrents, tu n’as pas d’autre choix que de bien écrire pour le web.

Je t’explique tout de suite pourquoi miser sur le marketing de contenu (ou « content marketing », pour celles qui veulent briller en société 😊) est tout bénef pour toi.

  1. tu produis de l’information utile (n’oublie pas : un internaute est confronté à un problème qu’il faut résoudre) = ton lecteur reste plus longtemps sur ton site = ton taux de rebond fond comme neige au soleil = Google te kiffe !!!
  2. l’information de qualité se partage sur les réseaux sociaux = tu augmentes ton trafic = Google te sur-kiffe !!!
  3. Google cherche à favoriser le contenu de qualité. C’est même sa raison d’être. Imagine à quel point le géant américain perdrait en crédibilité s’il proposait du contenu qui n’intéresserait pas les internautes. Il y a encore quelques années, il était encore possible d’exister avec des articles médiocres, notamment grâce à des stratégies de netlinking agressives. Aujourd’hui, it’s IMPOSSIBLE !!!

Terminés les articles creux et futiles bourrés de mots-clés, Google ne fera qu’une bouchée de votre blog si vous vous engagez dans cette voie.

Game over.

Conclusion : pour pouvoir réaliser votre rêve de vivre de votre business (le soleil, les doigts de pieds en éventail au bord d’une piscine, un smoothie à la main, les voyages…. oui, oui, je sais), vous n’avez pas le choix : il va falloir vous faire copine avec Google et apprendre à bien écrire pour le web.

OK ! Vous avez compris que vous deviez rédiger des articles au top pour ne pas finir comme 90 % des blogueurs à l’agonie au bout d’un an de blogging.

Je vais maintenant vous donner 5 conseils de rédaction web hyper méga faciles à mettre en place.

On y va.

Difficile d'écrire pour le web ? NON ! Pas avec ces 5 règles ultra-simples.

Click to Tweet

5 règles ultra-simples pour bien écrire pour le web

Rédiger du contenu de haute qualité pour le web peut te sembler épuisant. Pourtant, je t’assure que les résultats à moyen terme sont bien plus efficaces qu’une stratégie marketing basée uniquement sur les réseaux sociaux par exemple.

En mettant en pratique des automatismes qui t’apprendront à bien rédiger pour le web, tu vas devenir une référence dans ton milieu.

Rédiger du contenu clair, concis, efficace

Oublie tout ce que tes profs de Français t’ont toujours appris. 

En rédaction web, pas de mots compliqués, de formules alambiquées, de jargon inutile. Ton lecteur veut une réponse à son problème, pas que tu lui montres à quel point tu es intelligente.

Vulgarise au maximum.

Autre point important : aère ton texte.

Les pavés, ça donne la migraine. Sérieusement. Aucune chance qu’un internaute reste plus de 5 secondes sur ton site s’il est découragé rien qu’à voir ce qui lui reste à lire.

Pour donner un peu de pep’s à tout ça, sers-toi de :

  • listes à puces ;
  • images ou captures d’écrans ;
  • phrases courtes, voire très courtes ;
  • remplace les mots trop longs par des synonymes plus courts.

Enfin, autre grand principe pour bien écrire pour le web : 1 article = 1 sujet.

Ne t’étends pas sur d’autres problématiques, cela troublerait ton lecteur qui ne comprendrait pas la pertinence de ton texte.

Exemple :

Ton article s’intitule : 10 conseils pour être au top mentalement.

Ton lecteur veut des conseils pour aller mieux dans sa tête. Dans ta liste, tu peux citer « Quitter son job ». C’est très bien. En revanche, ne commence pas à expliquer comment devenir freelance, qui ferait l’objet d’un autre billet.

Capito ?

Écrire des textes engageants

Rien de plus mémorable qu’un article qui a changé quelque chose à ta vie. Pour de vrai. 

Apprendre à bien écrire pour le web, c’est aussi créer du contenu qui pousse ton lecteur à passer à l’action.

Ben oui, parler de tes succès, c’est bien. Mais ce que veulent savoir tes prospects, c’est comment on fait pour en arriver là.

En créant du contenu qui leur demande d’agir, vous les amenez à résoudre leur problème. Là. Maintenant. Tout de suite.

Pas besoin d’être une pro de la rédaction web pour ça, pense aux checklists par exemple. Elles permettent à tes lecteurs d’identifier précisément ce qu’ils doivent faire. Offre-les en échange d’une adresse mail et tu verras le nombre d’abonnés à ta newsletter bondir.

Sans oublier que les résultats positifs qu’ils obtiendront en mettant en pratique tes conseils aideront à construire ton expertise dans ta thématique.

Pour encore plus d’astuces d’écriture qui t’aideront à vivre de ton blog, télécharge mon guide gratuit « 7 astuces d’écriture pour des articles persuasifs ».

Penser à la force des images

Savoir écrire sur internet, c’est bien. Écrire des textes explicatifs, c’est bien aussi. Mais pour bien écrire pour le web, le texte ne suffit plus. Il vous faut des images.

Et quand je parle d’images, je ne pense pas aux banques de photos gratuites (bien qu’en disséminer 1 ou 2 dans le corps du texte permette d’apporter du rythme).

Non. Je pense aux captures d’écran, aux graphiques et aux infographies qui viennent ajouter du crédit à vos propos.

Exemple :

Votre article de blog explique comment booster son trafic : illustrez vos réussites avec des captures d’écran de vos propres stats. À 1 mois, 6 mois, 1 an…

Des statistiques ont montré que les visuels sont traités 60.000 fois plus vite dans le cerveau que le texte. Quand on sait que le temps est devenu une denrée rare (et cela est encore plus vrai dans la blogosphère), on comprend pourquoi insérer des illustrations parlantes est juste essentiel.

Enfin, une infographie du très respecté Jeff Bulas montre que les articles contenant du visuel intéressant ont 94 % plus de vues que les contenus sans images.

Regardez plutôt :

Répondre aux problématiques des lecteurs

Si tu as promis aux mamans désespérées de leur livrer THE astuce du siècle pour enfin se débarrasser des poux, il va falloir vraiment leur donner.

Eh oui, bien écrire pour le web, c’est aussi faire preuve de crédibilité. Comment veux-tu que tes lecteurs reviennent te voir s’ils repartent de ton site avec le sentiment amer que tu les as lésés ?

Retravailler l’article, encore et encore

Ça y est, on y est presque.

Il ne te reste plus qu’à peaufiner ton texte. Histoire de le rendre encore meilleur.

Pas d’excuses. Même Hemingway corrigeait ses écrits, des dizaines de fois.

Je ne vais pas te demander d’en faire autant. Juste de respecter ces quelques étapes :

  1. Relis ton article à voix haute. Pour les plus perfectionnistes, je vous conseille de l’imprimer. L’œil est plus réactif sur un texte papier ;
  2. Scrute les moindres fautes d’orthographe, de grammaire, de syntaxe ;
  3. Efface les passages qui te semblent inutiles, coupe les phrases trop longues en 2, voire même en 3 ;
  4. Utilise des analogies, des métaphores pour rendre ton article de blog mémorable ;
  5. Clarifie certaines idées si tu sens que ça bute à certains endroits ;
  6. Facilite la vie de ton lecteur : saute à la ligne, utilise une police agréable, des titres et sous-titres qui lui parlent ;
  7. Donne-lui envie de lire tout l’article : insère des formules comme « maintenant que vous avez appris ceci, je vais vous apprendre à faire cela », « Envie d’en savoir plus ? », etc.) ;

J’espère que cet article t’aidera à bien écrire pour le web et à faire de ton blog ou de ton site une référence pour tes prospects. Je n’en doute pas, car ces conseils ont déjà fait leurs preuves, pour moi-même et mes clients en rédaction web. Au même titre que le référencement naturel, le content marketing est une stratégie puissante à moyen terme. Tu aurais tort de t’en priver !

« Jennifer est rédactrice web SEO et l’auteure du blog « Le Blog du Rédacteur », dans lequel elle apprend aux blogueurs et entreprises à créer du contenu de qualité pour leur business et donne des conseils à tous ceux qui voudraient se lancer en rédaction web. Son métier, elle n’en changerait pour rien au monde, car il lui a permis de devenir une mumpreneure épanouie tout en respectant ses principes de vie. »

Me Suivre

A propos de l'auteur

Hello ! Moi c'est Virginie, je suis là pour t'aider dans la réalisation de tes visuels et t'aider dans ta communication pour ton business/ton blog/ton projet. Graphic designer | Freelance | Fitness girl | Tea lover | Geek Girl |

  • caroline dit :

    Merci beaucoup pour cet article ça va permettre d’étudier et de faire mes articles différemment. Il est vrai que certain point me bloque mais à cause du manque de temps je vais essayer de m’organiser un peu autrement pour avancer.

    • Jennifer dit :

      Coucou Caroline,
      Merci à toi. Quels points te bloquent exactement? Quant au manque de temps, je te conseillerais peut-être d’écrire moins mais mieux dans ce cas. À quelle fréquence publies-tu ?

  • Hanna-ïs dit :

    Super article. Ravie de découvrir un nouveau blog à suivre et de nouvelles techniques d’écriture à mettre en place.
    Ma niche est très particulière et j’ai parfois du mal à trouver des accroches pour aider mes lectrices à résoudre un problème. Si une de vous deux a une idée je suis preneuse.
    Merci Virginie pour tes articles toujours aussi intéressants 👌🏻

  • >